Vos messages
Florence du 33 Trop bien PARTY CLUB avec Dj Yoco 👍🙂 Hervé Vraiment bien fait ce revival M40. J'écoute Tous en boite, j'ai l'impression d'entendre Pascal Remy LUCAS Génial le tous en boite, trop délire j'adore

Actualité

À CAUSE DU SURTOURISME, IL N’Y AURA PLUS DE NOUVEAUX HÔTELS À SAINT-SÉBASTIEN, EN ESPAGNE

today7 novembre 2023 20

Arrière-plan
share close

Le surpeuplement touristique à Saint-Sébastien, sur le littoral basque espagnol, atteignant parfois dix visiteurs pour chaque dix résidents au pic de la période estivale, pourrait conduire à l’application d’une mesure d’interdiction sur l’érection de nouvelles infrastructures hôtelières dans l’objectif de diminuer l’engorgement du cœur urbain.

L’exclusivité de l’admission via réservation préalable, la suspension provisoire des activités durant une certaine saison, la restriction du nombre de billets proposés sur les navires, l’ajustement des affluences touristiques selon les plages horaires… Une multitude de stratégies ont été déjà établies visant à encadrer ou du moins ralentir la concentration de visiteurs dans les endroits les plus plébiscités. Ce phénomène affecte tant des espaces naturels, comme l’attrayante île de Porquerolles, que des monuments de renommée, à l’instar de l’envoûtante Acropole athénienne.

ET SI LA SOLUTION NÉCESSITAIT ÉGALEMENT UNE LIMITATION DU NOMBRE D’ÉTABLISSEMENTS HÔTELIERS?

À Saint-Sébastien, située le long du littoral basque espagnol, l’idée d’arrêter l’expansion hôtelière et locative gagne du terrain, selon les informations divulguées par le site mayor.eu, se présentant comme le portail des citoyens de l’Europe, et qui transmet les déclarations de l’édile de la pittoresque ville. Cette célèbre halte culinaire espagnole note une croissance considérable du flot de vacanciers, atteignant 85% de progression entre 2005 et 2019. On estime actuellement le rapport de dix estivants pour cent locaux à Saint-Sébastien au summum de la période touristique.

Cette mesure, validée par le portail de l’aire Schengen, et qui avait été ébauchée en début d’année, pourrait être appliquée dès l’année suivante si la proposition de loi est ratifiée. Dans les faits, cette régulation viserait à prohiber “l’apparition de nouvelles offres d’accueil touristique”. Cela concernerait aussi bien les infrastructures hôtelières traditionnelles que les résidences temporaires commercialisées via le service Airbnb. La restriction serait limitée à un segment particulier de la ville, à savoir le centre historique, comprenant le Centro-Parte Vieja, Gros, Antiguo-Ondarreta, Ibaeta et le secteur du Paseo de Francia. Cet acte pourrait occasionner une hausse tarifaire des nuitées hôtelières.

En Espagne, il ne s’agit pas d’une première réflexion sur l’interdiction de nouveaux complexes hôteliers pour atténuer la pression sur les zones centrales urbaines. Dès 2017, Barcelone avait approuvé un dispositif d’urbanisme interdisant toute nouvelle mise en chantier d’hôtels dans son centre. Concernant uniquement les logements Airbnb, Saint-Sébastien ne serait pas pionnière dans sa catégorie, puisque Palma de Majorque, aux Baléares, avait déjà pris une initiative similaire en 2018.


Écrit par: M40

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%